Ez az oldal sütiket használ

A portál felületén sütiket (cookies) használ, vagyis a rendszer adatokat tárol az Ön böngészőjében. A sütik személyek azonosítására nem alkalmasak, szolgáltatásaink biztosításához szükségesek. Az oldal használatával Ön beleegyezik a sütik használatába.

Hírek

Apollinaire, Guillaume: Les colchiques

Apollinaire, Guillaume portréja

Les colchiques (Francia)

Le pré est vénéneux mais joli en automne

Les vaches y paissant

Lentement s'empoisonnent

Le colchique couleur de cerne et de lilas

Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-la

Violatres comme leur cerne et comme cet automne

Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne

 

Les enfants de l'école viennent avec fracas

Vętus de hoquetons et jouant de l'harmonica

Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mčres

Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupičres

 

Qui battent comme les fleurs battent au vent dément

 

Le gardien du troupeau chante tout doucement

Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent

Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l'automne



Az idézet forrásahttp://bacfrancais.chez.com/colch.html

minimap