Ez az oldal sütiket használ

A portál felületén sütiket (cookies) használ, vagyis a rendszer adatokat tárol az Ön böngészőjében. A sütik személyek azonosítására nem alkalmasak, szolgáltatásaink biztosításához szükségesek. Az oldal használatával Ön beleegyezik a sütik használatába.

Hírek

Baudelaire, Charles: Hymn to Beauty (Hymne à la Beauté Angol nyelven)

Baudelaire, Charles portréja

Hymne à la Beauté (Francia)

Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
Ô Beauté? ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

Tu contiens dans ton oeil le couchant et l'aurore;
Tu répands des parfums comme un soir orageux;
Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres?
Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;
Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques;
De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit: Bénissons ce flambeau!
L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l'air d'un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
Ô Beauté! monstre énorme, effrayant, ingénu!
Si ton oeil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu?

De Satan ou de Dieu, qu'importe? Ange ou Sirène,
Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine! -
L'univers moins hideux et les instants moins lourds?



Az idézet forrásahttp://nyontime.blogspot.com/search?q=baudelaire

Hymn to Beauty (Angol)

O Beauty! do you visit from the sky
Or the abyss? infernal and divine,
Your gaze bestows both kindnesses and crimes,
So it is said you act on us like wine.

Your eye contains the evening and the dawn;
You pour out odours like an evening storm;
Your kiss is potion from an ancient jar,
That can make heroes cold and children warm.

Are you of heaven or the nether world?
Charmed Destiny, your pet, attends your walk;
You scatter joys and sorrows at your whim,
And govern all, and answer no man's call.

Beauty, you walk on corpses, mocking them;
Horror is charming as your other gems,
And Murder is a trinket dancing there
Lovingly on your naked belly's skin.

You are a candle where the mayfly dies
In flames, blessing this fire's deadly bloom.
The panting lover bending to his love
Looks like a dying man who strokes his tomb.

What difference, then, from heaven or from hell,
O Beauty, monstrous in simplicity?
If eye, smile, step can open me the way
To find unknown, sublime infinity?

Angel or siren, spirit, I don't care,
As long as velvet eyes and perfumed head
And glimmering motions, o my queen, can make
The world less dreadful, and the time less dead.



Az idézet forrásahttp://www.baudelaire.cz

Kapcsolódó videók


minimap